Programmes sociocommunautaires

Contrôle animalier

Contrôle animalier

C’est la Régie intermunicipale de police Richelieu-Saint-Laurent qui voit à l’application des règlements en lien avec le contrôle animalier pour les 17 municipalités de son territoire.

En cas de perte d’un animal, ou pour signaler un animal écrasé, nous vous invitons à visiter le site Internet de votre municipalité afin de connaître qui est responsable du service animalier désigné par celle-ci et de le contacter.

Le citoyen qui désire une intervention en matière de contrôle animalier sur le territoire de la Régie de police peut nous contacter en composant le 450 536-3333. Un préposé dirigera la demande vers le service animalier désigné par sa municipalité selon le service demandé ou à un véhicule de patrouille si la situation nécessite une intervention policière.

En lire plus
Installation – Siège d’auto pour enfants

Installation – Siège d’auto pour enfants

Étant donné que la loi exige que votre enfant soit bien attaché à l’aide d’un siège adapté à son poids et à sa taille jusqu’à ce qu’il puisse utiliser la ceinture de sécurité, nos policiers se feront un plaisir de vous conseiller concernant l’utilisation et l’installation sécuritaire des sièges d’auto pour enfants. Pour obtenir de l’assistance ou un rendez-vous, vous pouvez contacter le 450 536-3333, poste 220.

Vous pouvez aussi consulter la liste des mandataires qui offrent le service d’installation et de vérification dans votre municipalité sur le lien suivant https://www.caaquebec.com/fr/sur-la-route/services/verification-de-sieges-dauto-pour-enfants/ . De plus, vous pouvez consulter la réglementation en vigueur au Québec en consultant le lien suivant de la Société de l’assurance automobile du Québec https://saaq.gouv.qc.ca/securite-routiere/comportements/sieges-auto-enfants/ .

En lire plus
Services aux personnes aînées

Services aux personnes aînées

Cette clientèle que nous desservons, qui est appelée à être de plus en plus nombreuse au cours des prochaines années, est confrontée à certains enjeux ou besoins qu’ils leur soient propres à un moment ou à un autre. Avec nos partenaires, nous offrons à ces personnes et à leur famille certains services lorsque leur situation le requiert.

En lire plus
Programme PAIR

Programme PAIR

Si vous êtes ou connaissez une une personne âgée seule, recommandez-lui le programme PAIR qui est un service d’appels informatisés journalier pour s’assurer du bon état de santé des membres.

Pour information : www.programmepair.com ou 450 536-3333, poste 220.

Si vous vous sentez démuni, vous avez besoin d’aide ou simplement pour parler composer le 1 877 658-8509 ou consulter www.ecoutemonteregie.org

Les abus ou la maltraitance envers les aînés sont bien réels. En cas de doute, appeler au 1 888 489-2287 ou consulter le www.aideabusaines.caou www.fadoq.ca/aineavise/fr/Accueil ou votre service de police au 450 536-3333, poste 220.

Si conserver votre permis de conduire vous inquiète, commencez par limiter votre temps de conduite aux périodes les plus calmes et les plus claires de la journée et consultez  https://saaq.gouv.qc.ca/securite-routiere/clienteles/aines/sante-securite-au-volant/

Nous collaborons aussi avec la société Alzheimer pour une fiche signalétique en cas d’errance ou de disparition.  https://alzheimermvp.com/on-rentre-a-maison/.

Pour information, composer le 450 536-3333 poste 220. En cas d’urgence, faites le 9-1-1.

En lire plus
Fraudes

Fraudes

Pour déjouer les fraudeurs, ne donnez jamais d’informations confidentielles par téléphone à des étrangers. Vous pouvez en tout temps mettre fin à la conversation et vérifier vous-même auprès de votre institution financière ou auprès de votre service de police. Pour informations

Méfiez-vous des demandes d’argent urgentes par téléphone. Les fraudeurs se feront passer pour votre petit-fils et tenteront de vous arnaquer. En cas de doute, appeler votre Service de police.

En cas de solliciteurs à domicile ou par téléphone, ne jamais prendre d’entente par téléphone sans consulter un proche et ne pas ouvrir la porte aux étrangers sans avoir validé la légitimité de leur intervention. Les villes délivrent des permis souvent avec photo pour les solliciteurs à domicile. En cas de doute, téléphoner immédiatement au Service de police pour valider faites le 9-1-1.

Nous vous invitons à consulter le lien suivant, qui traite des sujets énumérés précédemment ainsi que de nombreux autres sujets pertinents et d’intérêt.

https://www.educaloi.qc.ca/capsules/les-aines-et-la-fraude-financiere.

En lire plus
Jeunesse

Jeunesse

Nos jeunes sont au cœur de nos préoccupations et priorités, c’est pourquoi  nous mettons tous nos efforts, avec nos partenaires, afin de leur offrir un environnement scolaire sécuritaire et des outils afin de faire face aux différentes difficultés qu’ils pourraient rencontrer ou éviter qu’ils en soient la source. Pour ce faire, nous avons une panoplie de programmes qui vont du préscolaire au cinquième secondaire, que nous diffusons dans nos écoles et qui couvrent des sujets variés et adaptés à leur réalité.

Les parents peuvent être préoccupés par ce que vive leur enfant, que ce soit à cause des réseaux sociaux, la légalisation et/ou consommation de certaines drogues, de leurs fréquentations ou leur état émotionnel.

Afin de renseigner les jeunes comme les parents sur différents sujets d’inquiétudes, nous vous suggérons des liens qui pourraient vous être utiles pour de l’information ou pour contacter des organismes, le cas échéant.

Sources d’informations en lien avec réseaux sociaux, intimidation, cyberintimidation, images intimes, détresse psychologique :

Centre canadien de la protection de l’enfance : https://protectchildren.ca/fr/

Cyberaide.ca : https://www.cyberaide.ca/app/fr/internet_safety

Aidezmoisvp.ca : https://needhelpnow.ca/app/fr/

Tel-Jeune : https://www.teljeunes.com/Accueil

Sources d’informations et de prévention en de matière de drogue :

Encadrement du cannabis au Québec :  https://encadrementcannabis.gouv.qc.ca/

Consommation d'alcool ou d'autres drogues ou pratique des jeux de hasard et d'argent : Intervenir auprès de votre adolescent : https://www.quebec.ca/sante/conseils-et-prevention/alcool-drogues-jeu/alcool-drogues-jeu-conseils-aux-parents/

Maison Jean-Lapointe : https://fondationjeanlapointe.org/apte-parents-prevention-toxicomanies-adolescents/

Sources d’informations en lien avec la sécurité routière :

Parents, enfants et sécurité routière : https://saaq.gouv.qc.ca/securite-routiere/clienteles/parents-enfants/

Jeunes conducteurs : https://saaq.gouv.qc.ca/securite-routiere/clienteles/jeunes/

Sécurité en vélo : https://saaq.gouv.qc.ca/securite-routiere/clienteles/parents-enfants/securite-a-velo/

En lire plus
Défi des athlètes de force André Phaneuf

Défi des athlètes de force André Phaneuf

Voilà 16 ans, monsieur André Phaneuf nouvellement retraité comme policier, adepte de l’entraînement et ayant participé à des compétitions de culturisme, a eu l’idée de promouvoir le sport comme outil pour lutter contre le décrochage scolaire. Un projet qui inciterait nos jeunes à repousser leurs limites, rehausser leur estime de soi et donner une alternative à la consommation de drogue. Une occasion également d’améliorer les rapports entre les policiers et les adolescents.

Voici l’histoire derrière ce projet tel que raconté au journal de Beloeil l’Œil Régional :

Un projet qui est né après qu’André Phaneuf, policier sociocommunautaire de la Régie de police Richelieu-Saint-Laurent, ait surpris deux jeunes en train de s’introduire sans permission dans un local afin de s’entraîner.

 «C’était sur l’heure du midi. Les jeunes avaient ouvert la serrure grâce à un couteau.  Ils m’avaient confié qu’ils n’avaient pas le droit d’être là, car il n’y avait pas d’adulte pour les surveiller», se rappelle le fondateur André Phaneuf.

L’un des deux jeunes avait été renvoyé de l’école secondaire Polybel l’année précédente en raison de problèmes de consommation. Il voulait absolument finir son secondaire à Belœil. Il avait été réadmis à la condition qu’il demeure dans le droit chemin.

«L’autre jeune était son frère qui s’était porté garant de lui. Il voulait l’occuper sur l’heure du midi, car son frangin aimait s’entraîner. Par la suite, on a ouvert un local puis acheté de l’équipement pour la salle de musculation. Cela a gagné en popularité. Nous nous sommes dit que ce serait bien de donner un but aux jeunes et Hugo Girard était alors très populaire. Nous avons ainsi décidé de mettre sur pied un concours d’hommes forts.»

En quoi consiste le concours « Défi régional de force » ?

Les écoles secondaires des environs soit 19 au total, sont conviées à préparer physiquement leurs élèves friands de défis extrêmes ou ceux qui rêvent de mettre leur résistance, leur puissance et leur force à contribution afin de réussir des épreuves de plus en plus exigeantes.

Parmi les épreuves de la finale, on retrouve :

  • le tir du camion
  • la levée de l’essieu
  • les pierres d’Atlas
  • le développé du billot
  • le tir du camion en position assise
  • le méli-mélo (Comprend la bascule du pneu, la marche du fermier  et le transport de barils de sable)

Au début, le Défi de Force n’était que local, mais il est vite devenu un événement régional. Un partenariat avec l’Alliance canadienne des athlètes de force amateurs (A.C.A.F.A.) a été établi. (Association de spécialistes en entraînement de force)

Enfin, après trois épreuves de force lors d’une finale locale, chaque école secondaire participante présentera 2 hommes forts ayant obtenu les meilleurs résultats. Une grande finale régionale se déroule chaque année à l’école secondaire Polybel qui couronnera l’homme et la femme les plus forts. 

En lire plus